Jouer Homère au Louvre-Lens !

Dimanche 24 avril 2016,  un vieux rêve s’est réalisé :

celui-là !

IMG_3187

Le Louvre-Lens a organisé un week-end où les étudiants avaient carte-blanche pour créer des médiations !

J’ai donc écris une mini pièce de théâtre où Homère s’oppose à Ovide à propos de leur nouvelle exposition sur le club de football du R.C Lens. Ils participent à trois épreuves créées par le juge Midas. Le public vote alors à chaque fois pour le meilleur !

Vous pouvez tout lire ici :Mythologie grecque vs RC Louvre Ballaguy Cyrille

IMG_3138

Avec Eric et José, nous avons joué deux fois le dimanche. Le public a été de plus en plus au rendez-vous et se fut un vrai plaisir ! Jouer un Homère new age autour de tant de chefs- d’œuvres avec un balai en plastique… D’ailleurs pour les résultats : Homère a gagné les deux fois : 3 à 0 contre Ovide !

Un énorme merci à mes amis-acteurs ainsi qu’à M.Gautier Verbeke pour l’organisation, l’accueil et les photos !

Publicités

Le cycle troyen chez l’AJVAH

Vendredi 22 avril, j’ai été invité à réaliser une conférence au château de Flers, pour l’Association du Jumelage Villeneuved’Ascq-Haïdari.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Celle-ci réalise de nombreuses manifestations pour faire connaître la culture grecque dans la région. Voici leur site (http://ajvah.com/)

Leur accueil fut vraiment parfait et j’ai pu parler du cycle troyen dans les musées des beaux-arts de la région. Le public fut très intéressé avec de nombreuses questions pertinentes. Après, avec leur buffet de spécialités grecques, j’ai eu de nombreuses et riches conversations. Certaine personnes m’ont alors assuré qu’elles iraient visiter les musées de Bailleul ou Boulogne.

Bref, là encore, une très belle soirée !

Merci à Madame Marie-Pierre Tournakis, pour l’utilisation de la photo. D’autres sont visibles ici : http://ajvah.com/Conf/Conf%20cycle%20troyen/Le%20cycle%20troyen.htm

Conf-Quizz au Dernier Bar avant la Fin du Monde de Lille

Mercredi 20 avril, j’ai eu l’occasion de réaliser une « Conférence-quizz » au sein du Dernier Bar avant la Fin du Monde de Lille sur la mythologie grecque au sein des cultures de l’imaginaire.

C’était dans le cadre des « Apéro Culture » des événements que je co-organise tous les 3e mercredi de chaque mois sur Lille, dans un bar différent.

événement facebook

La soirée dans ce super bar fut géniale !

Une vingtaine de participants avec qui j’ai pu échanger, avant, pendant et après la conférence. On a aborder plein de sujets très sympas : la scène du jus de raisin de Kirk Douglas en Ulysse, la psychologie d’Ulysse 31, la programmation du musée de Boulogne-sur-mer…

20160420_195955.jpg

Le quizz a aussi très bien marché, les tables gagnantes ont eu droit à de petits badges (dont je vous reparle très bientôt)

De 18h à 23h30, à parler de l’actualité de la mythologie gréco-latine avec des gens super sympas : que demander de plus ?

Merci au participants, au bar pour son accueil , et à Élise et Fabrice !

Les mythes fondateurs du Louvre

 

Nouvel article publié dans le blog de la Bibliothèque des Sciences de l’Antiquité de Lille 3 Insula !

Je décris et analyse quelque peu l’exposition qui se déroule en ce moment dans la Petite Galerie du Louvre sur les Mythes fondateurs, d’Hercule à Dark Vador

A découvrir ici :

http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2016/04/des-mythes-fondateurs-au-louvre/

Etre en panique… à cause d’un dieu !

 

Aujourd’hui, petite explication d’une expression que l’on utilise, malheureusement assez souvent :

« être paniqué » : avoir une peur déraisonnée

Celle-ci est en fait lié à un dieu grec très étrange : le dieu Pan !

240968

(image tiré du film le Labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro)

Pan est le fils d’Hermès et d’une nymphe. Moitié-homme, moitié-bouc, il a fait fuir sa mère par son aspect hybride. Dieu des bergers et troupeaux, il peut rendre fou et bestial n’importe quel homme ou femme s’aventurant par mégarde dans ses bois. Il joue alors des musiques inquiétantes avec son instrument fait en tiges de roseaux, la fameuse flûte de Pan. Les chrétiens le comparaient à un horrible démon. D’où la peur qu’il inspirait et qui a donné la fameuse expression.