la fratrie romaine de Boulogne-sur-Mer

Statuettes de Castor et Pollux, dits « les Dioscures »

Inv. 1187 et 1188/5, Boulogne-sur-Mer, IIe-IIIe s. ap. JC, Calcaire de Marquise, N° 1187 : H : 59 cm, N° 1188 : H : 57 cm

Dioscures-habillé

Collection du Musée de Boulogne-sur-Mer ©Service Archéologie, Boulogne-sur-Mer

 

En plus de ses riches collections de vases grecs, le Musée de Boulogne possède de nombreuses statues de dieux et héros datant de l’époque romaine.

Le groupe des deux statuettes présentées ici fut trouvé en 1826 lors du creusement d’un puits dans le jardin du comte d’Herlen. Ces deux statuettes pourraient appartenir à un monument funéraire et être rattachées à la nécropole dite du « Mont à Cardons », connue dans ce secteur, pour l’antiquité tardive mais dont l’extension n’est pas certaine. Boulogne, alors appelée Bononia, était le siège d’une flotte militaire et le port d’embarquement à destination de la Britannia, mais son agglomération demeure méconnue.. Il n’est pas surprenant alors de retrouver des statues de ces dieux en contexte funéraire. Ces deux frères, appelés les Dioscures ou « Fils de Zeus » avaient en Gaule le statut de dieux protecteurs des voyages maritimes. Leur culte fut très important tant à Sparte où ils étaient associés au pouvoir royal des deux rois, qu’à Rome comme protecteurs de la jeunesse et des cavaliers.

Dans la mythologie, Castor et Pollux sont en fait demi-frères. Zeus voulant séduire la reine de Sparte, Léda, il se transforma en cygne et s’unit à elle. Mais le même soir, le roi de Sparte Tyndare coucha aussi avec sa femme. De l’union de Zeus, Léda accoucha d’Hélène et de Pollux et de son mari, elle eut Castor et Clytemnestre. Très attachés l’un à l’autre, les deux frères libérèrent ensemble Hélène quand elle fut enlevée par le vainqueur du Minotaure : Thésée. Ils participèrent aussi à la conquête de la Toison d’or avec Jason, Orphée, Heraklès…

Ils moururent face à deux autres frères : les Apharétides. Fils de Zeus, Pollux était immortel et fut reçu sur le Mont Olympe, tandis que Castor alla aux Enfers. Ne pouvant souffrir cette situation, Pollux demanda à partager son immortalité avec son frère. Ils passent ainsi ensemble, un jour parmi les dieux, l’autre aux Enfers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s