La série « Troie » où la fin des personnages

J’ai vu les deux premiers épisodes de la série Netflix/BBC, Troie : la chute d’une cité. J’en attendais beaucoup et elle ne m’a pas donné envie d’en savoir plus. Pourquoi ? Pour faire simple : mauvais scénario (inspiré par « Homer et greek myths » SIC en intro de la série), mauvais traitement avec du sang et du sexe mal placé (car c’est pour faire comme les séries Game of Throne ou Viking)

zeus-and-achilles-0b775ee
Achille (David Gyasi ) et Zeus (Hakeem Kae-Kazim)

En allant sur Allociné, la plupart des commentaires négatifs portent sur le fait que certains des acteurs soient noirs et jouent des protagonistes comme Achille, Zeus, Athéna, Nestor ou Enée.  Cela me dérange aussi et en y réfléchissant soulève de nombreuses questions. Détaillons un peu (je reprends là la critique que j’ai fait sur Allociné) :

– Avoir des personnages noirs pour refléter la diversité du Royaume-Uni (la série co-produite par la BBC + les acteurs sont majoritairement britanniques), pourquoi pas, mais pourquoi ne pas assumer en mettant des acteurs d’autres origines (asiatique, sud-américaines, nordiques…). On assume totalement et la série aurait été une jolie série B comme le film Hercule de 2014 avec The Rock.

– Si on le fait, autant être logique. Aphrodite est la fille (ou tante ) de Zeus : pourquoi est-elle blanche alors que Zeus et Athéna sont noirs ? Les Grecs sont censé être une unité ethnique. Si Achille et Nestor sont noirs, Ulysse, Mélénas, Hélène… devraient l’être aussi.

– On voulait mettre de la diversité en respectant les mythes ? Pourquoi ne pas avoir pris des acteur originaires du Proche Orient pour jouer les Troyens ? De plus les mythes racontent le grand combat entre Memnon guerrier éthiopien, allié des Troyens, qui combat Achille. Là aussi, tout en gardant un Achille blanc, on aurait eu de la diversité.

– Le film, plus connu, de 2004 marchait car ils ont pris des acteurs étant déjà des stars et donc presque des « héros » de notre époque ayant tournés dans d’autres blockbusters. Prendre Eric Bana (Hulk), Sean Bean et Orlando Bloom (Le seigneur des Anneaux), Peter O’Toole et Brad Pitt, c’était du génie. Ils avaient déjà une certaine aura. Alors qu’ici, où est charisme de ces jeunes acteurs anglais (qui font pourtant de leur mieux, je n’en doute pas)?

Bref, la diversité dans les légendes homériques est déjà présente. La peinture, sculpture puis le cinéma ou les jeux-vidéos l’ont effacé et cette série essaye de le faire mais de la façon la plus maladroite et illogique qui soit, c’est vraiment dommage.

PS : Puis, au bout d’un moment entendre de l’anglais de la bouche de Ménélas ou Pâris, c’est fatiguant. En plus, on regarde tous Netflix en VO avec les sous-titres. Cette série aurait eu tellement de la gueule en étant doublé en grec ancien et n’aurait pas fait fuir spécialement. Les spectateurs en sont d’ailleurs friands (voir le succès international des docu-fictions d’Arte sur le sujet)

Publicités

Mes 27 défis un peu fous de mon voyage en Grèce.

Pendant mon voyage autour d’Athènes et à Naxos, je m’étais donné comme but de réaliser plein de défis un peu farfelus, prémédités ou non. Dédicace à tous les passionnés d’archéologie et de mythologie qui ont comprendront plus certains que d’autres.

Voici donc la liste :

  • Faire une randonnée de nuit sur la colline des Muses en face de l’Acropole et s’y perdre.
  • Faire un sacrifice d’un coquelicot dans une grotte dédiée à Hadès, dieu des Enfers.

IMAG7094

  • Réaliser une libation d’une barre de céréales et d’eau dans un sanctuaire dédié à la déesse de l’agriculture et à sa fille à Éleusis.
  • Lire un Dialogue de Platon dans les vestiges archéologiques de son Académie à Athènes.
  • Écrire une ode au féminisme dans le sanctuaire de la déesse Artémis à Brauron.
  • Faire 6,5 km du Marathon originel… en bus.
  • Ne rester que 30 min dans un musée archéologique (mais y revenir 1h30, 5 jours plus tard car faut pas déconner)
  • Tenter d’investir une forteresse vénitienne perchée au sommet d’une montagne et renoncer de dépit.
  • Se reposer allongé à côté d’une statue (Kouros) cassée dans une carrière de marbre.
  • Manger son pic-nique au milieu d’un autre temple à Déméter.
  • Donner avec une gérante d’un salon de thé, un cours de grec à une Argentine.
  • Boire du vin à la santé de Dionysos dans un de ses sanctuaires.
  • Aller sur un temple d’Apollon 10 fois.
  • Se perdre dès le début d’une randonnée.
  • Donner 2 cents symbolique à une association suisse pour rénover les peintures d’une église byzantine.
  • Acheter 10 cartes postales qui montrent le même monument (la « Portara »du temple d’Apollon à Naxos).

IMAG7384

  • Faire une randonnée de 3h pour voir 3 églises byzantines toutes…fermées.
  • Se prosterner devant le temple d’Apollon quand le coucher de soleil passe juste devant.
  • Aller voir le dernier film Tomb Raider sur une chercheuse de trésors, dans un cinéma à 500m d’un site antique.
  • Ressentir sur le lieu du mythe, la solitude et le manque de l’être aimée d’Ariane (abandonnée par son copain le héros Thésée à Naxos)
  • Recopier des dessins de pieuvres sur des vases préhistoriques et en manger juste après (du poulpe hein, pas des vases!).
  • Faire une balade en Grèce en n’écoutant que du Nana Mouskouri.
  • Lire le livret de l’opéra Ariane à Naxos de Strauss devant la statue de marbre d’Ariane à l’entrée du port.
  • Faire un poème à ma maman qui n’a aucun rapport avec la Grèce.
  • Aller au Musée de l’Acropole d’Athènes juste pour voir un Lego.
  • Boire au cours du voyage 8 cafés frappés.
  • Se faire prendre 1/3 du temps pour un Grec  car on sait parler 2-3 mots (et un autre 1/3 pour un Allemand, mais là j’ai pas d’explications).