le dieu des forges dans le site archéologique de Bavay

Vulcain, bronze

IIe s. apr. J.-C., h. : 12 cm, Forum antique de Bavay, musée archéologique du Département du Nord, inv. 1969 BR 16

Mercure-bronze-WEB72dpi

© Beurtheret – Forum antique de Bavay

 

Comment parler de mythologie en Hauts-de-France sans évoquer un des lieux les mieux conservés où furent honorés ces dieux durant l’Antiquité ?

Bavay, anciennement Bagacum était une importante ville romaine. On peut y visiter aujourd’hui le plus grand forum romain au Nord de Rome ainsi qu’un très beau musée. Un chroniqueur du XVe siècle, Jacques de Guise, fait remonter l’origine de la ville à l’épisode mythologique de la guerre de Troie. Le roi de cette ville mythique, Priam, aurait eu un neveu, Bavo qui aurait fui la ville après l’épisode du cheval de Troie. Il serait alors venu jusqu’au site de Bavay avec quelques Troyens et aurait fondé la ville de « Belgis » qui serait devenue Bagacum. En réalité, cette ville était la capitale de la cité des Nerviens instituée lors de la réorganisation administrative de l’Empire romain par Auguste au cours du Ier siècle ap. J.-C. Le forum était le cœur administratif, judiciaire et religieux de ce territoire.

Cet objet fait partie d’un ensemble exceptionnel de 371 pièces retrouvé lors d’une fouille en juillet 1969 menée sous la houlette du chanoine Biévelet. Outre de nombreuses statues du panthéon romain, les archéologues ont retrouvé plusieurs éléments de mobilier ou servant à la vie quotidienne. On ne sait toujours pas l’origine de ce « trésor » : butin, dépôt de fondation, cachette de bronzier ?

Cette statuette est l’occasion de parler du dieu des métaux et du feu : Héphaïstos ou Vulcain chez les Romains. Fils d’Héra et de Zeus, il fut jeté du haut de l’Olympe à cause de sa laideur. Devenu boiteux, il se vengea en offrant un trône ensorcelé à sa mère, qui une fois assise ne pouvait plus bouger. Les dieux lui pardonnèrent et grâce à Dionysos qui l’enivra, il put rentrer dans l’Olympe. On lui donna alors comme femme Aphrodite, qui le trompa très souvent. Ce dieu fut très honoré par les Romains. On situait son lieu de travail sous les volcans italiens : l’Etna ou l’île de Vulcano. C’est de là qu’il aurait forgé les armes de grands héros comme Achille ou Énée. Sur cette statuette il est représenté avec un pilos, chapeau conique que portaient les artisans.