Le meilleur comics avec des dieux grecs est…

Entre 2012 et 2016 dans la collection DC Renaissance est sorti une nouvelle version des aventures de Wonder Woman, scénarisée par Brian Azzarello et dessinée par Cliff Chiang.

Composé de 6 tomes (#1 à #35 en VO), il narre les aventures de la célèbre amazone en lien avec le panthéon des dieux du Mont Olympe dans le monde d’aujourd’hui. Pourquoi cette série est-elle à mes yeux une magnifique retranscription des dieux grecs dans la ligné des mythes antiques ? Quelques éléments de réponses…

9782365771764

  • Querelles familiales : Comme dans les mythes antiques, les dieux se détestent et ne font que se taper dessus pour un oui ou pour un non. Tout commence alors que Zeus a disparu en laissant une mortelle enceinte de lui, que protège Wonder Woman. Héra et Apollon ne rêvent ainsi que de tuer la mère et l’enfant pour prendre le pouvoir. Les autres dieux changent de camps au grès des circonstances : par ennuie ou selon leurs envies. Après tout, ils sont immortels pas vrai ?
  •  La violence : Comics à ne pas laisser au moins de 12-14 ans, surtout dans les derniers tomes ou tortures et cannibalisme sont légions. Cela reste cependant assez logique avec Chronos qui mange ses enfants ou les terribles combats décrits par Homère dans l’Iliade. Vous trouvez cela trash et gratuit ? Bienvenu dans la mythologie !
  • Le design des dieux : Quelle inventivité ! Plutôt que de nous resservir des dieux de 3m avec toges blanches et longues barbes comme on le voit partout, Cliff Chiang a su créé des dieux très liés au monde animal et végétal, dans la continuité des Métamorphoses d’Ovide, pourrait-on dire. Aussi Hermès ressemble à un aigle, Déméter à un arbre, Poséidon à un crapaud/poisson/pieuvre et Héra porte une énorme cape de plumes de paon.. Les designs sont à chaque fois bien trouvés et remplis de références.ob_37ae33_dqhq2k7cq4brtxq0hiryhp1kuemvyaq2-page5-1200
  • une héroïne bien insérée dans l’histoire : Ma copine me faisait justement remarquée que Wonder Woman apparait assez effacée dans cette série. Elle n’est comme les autres, qu’un pion dans un énorme jeu d’échec (là encore, référence à Homère : hommes jouets des dieux). Par rapport au film de 2017, ici c’est la super héroïne qui est le contexte d’une aventure mythologique et pas le contraire. Son rôle et sa posture sont tellement logiques qu’on s’attendrait, presque, à la voir sur des vases grecs ou des peintures du XVIIIe siècle.
  • La fin ! Bon je peux rien en dire, mais là encore, le scénario est tellement bien ficelé que oui, respect quoi. Pour une fois qu’Hésiode ne se retournerait pas dans sa tombe !

 

Bref, courrez lire cette série. Que cela fait plaisir de voir des auteurs qui connaissent parfaitement la vision antique dieux gréco-romains, et qui arrivent à garder leur essence tout en les modernisant et en les adaptant dans une aventure actuelle et liée à la mode des super-héros. (trop longue cette phrase non ?)

Publicités

La « Salade mythologique » de Pierre Perret

Mon premier concert de musique, c’était quand mes parents m’ont emmené voir Pierre Perret alors que j’avais 5-6 ans ! Aussi, j’ai toujours eu beaucoup d’affection pour ce très grand chanteur.

Saviez-vous alors qu’en 2014, dans son album « Drôle de Poésie » (chez Naïve Records), il a sorti une chanson où il arrive à caser plus de 150 personnages mythologiques, tout en jeux de mots ? Cela s’appelle « Salade mythologique », une histoire de fesses, mais avec poésie bien sûr.

800px-Pierre_Perret_20101009_Aix-en-Provence_41

Le lien vers la titre ici : https://www.youtube.com/watch?v=CSMSfu4luEs

Puis voici les paroles (régalez-vous !)

Pénélope Enée d’Héra j’ vous Promethée
Il faut que j’ vous Archonte Ulysse Troie
J’étais déjà Vénus à Paris
Et j’ m’étais Borée d’Homère Encelade
C’était Bellorophon de mon Nestor-Mac
Et de l’Esope-Phage
Comme j’étais déjà Pompée et Archéron
Peu s’en Phallus que je ne dé-Gorgias
C’était pas encor Tartare à Cythère
Il était Tian tout juste une Euridyce
J’enfile ma p’tite Hélène et je Melpomène
Aux Champs-Elysées

Mais Plutarque alors que j’étais hors d’Hélène
Je hèle un phatéon à deux Pégases
Et je m’ Carpathes chez M’ Atalante
Qui est vous l’ savez la sœur de l’oncle Procné
J’arrive enfin au Terme avec mon Colchique
Pour voir Philomène
J’frappe à sa Cambyse et Pan Atrée Memphis
Mon cher Pythie tu arrives fort Atropos

Lathée au fond de Saturne à cheval sur
L’Anchise Percée et en train d’Uranie
Ou j’ crois Pluton Galathée occupée
A s’ Tityre le lycaon

Quand j’Atrée Gynécée comment elle Cypris
Mais d’un Paphos sur le Dédale Numide
Elle laissa tomber ses Jupiter
Elle fit le grand Icare et je lui ai Vulcain
Pollux comme un castor elle Circé poils
Afin qu’ils Narcisse.
Je me jette à ses Junon elle est Cybèle
J’attrap’ ses gros Titrons qui Prométhée
Elle Tytyre mon Dardamus qui s’allonge
Dès qu’elle Léda le voilà qui Erèbe
J’y fais Minos mais elle dit tu Minerve
Arès tu m’Ajax

Je Laïs s’Ulysse mais j’ l’ai Chloé trop bas
Alphée Castor elle avance Hercule
Orphée-le moi dit-elle j’suis Pallas
Ça l’a Musée alors je lui Myrmidon
J’ lui Amphitrite Amphion et j’en Coloquinte
Six dans le Triton
J’en Tircis mais j’ suis Pompée ça m’est Pomone
Bien sûr que ça Morphée Pallas Antée
Que Cérès si j’avais pas ma Proserpine
Elle seule me dit quel bel Atlas tu as
J’aime que tu mettes l’Epéus Amazone
Même Laodomie

Elle Saturne et je l’Hercule Persée Troie fois
Dans la ligue me’ Diane D’Ephèse
Fallait-il que Janus dans mes Deucalion
Mais au plus fort de l’Ixion Latone comme l’Etna
Ce Tyr est v’nu quand elle fît le grand Icare
Egérie d’bon cœur!
Hébé dis-je ma belle nous Jason du Sphinx-ter
Ton p’tit Lycus ne peut-il plus Cythère
Du coup son beau Clytie devint Clotho
Et Sésostris de penser qu’on était Vénus
En Cybèle forme et qu’on en avait pourtant
Seulement Lachésis!

Malgré tout il était temps qu’ Scylla Phénice
C’est Beaucis plus que je m’le Prométhée
Hélas avant la fin de l’Alcmène
Je m’ suis mis à Psychée des lames de rasoir
Alors que Phaéton en un pareil cas
On centaure Lapithes
Mais l’ mal empyrée de Charybde en Scylla
J’ai vite passé un coup de Tisiphone
L’Esculape m’a r’filé un Andromède
Lacédémone me fît Uranie mieux
Sinon eut-il fallu qu’on m’ la Cupidon
L’Armide Epire que l’ mal
Agamemnon jamais!

Dieux et publicités/entreprises

Aujourd’hui, tour d’horizon des entreprises ayant choisis des noms de dieux ou héros de la mythologie pour représentés leur entreprise. J’ai voulu alors allé plus loin que la plus célèbre de toutes « Nike », déesse de la victoire ou de « Midas » qui transforme ce qu’il touche en or. J’ai donc cherché, et à ma grande surprise, j’en ai trouvé beaucoup. Tellement, que c’est un peu dure à organiser.

Voici déjà mon TOP 3 :

prométhée chauffage

Prométhée était le titan qui a volé le feu à Zeus pour le donner aux hommes.

label bio demeter

un label bio pour Déméter, déesse de l’agriculture, quoi de plus normal.

hestia immobilier

La déesse du foyer aime aussi voyager comme dans cette agence de Guadeloupe qui vous permettra de trouver la maison de vos rêves.

Puis pour le reste, petit diaporama. Je vous avoue qu’il y en a certains que je ne comprends toujours pas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Détruire les dieux, en apprenant !

Cela fait longtemps que je n’avais pas reparlé de jeux-vidéos.

C’est donc parti avec un jeu étonnant, drôle, plutôt savant dans ses références !

Okhlos !

ecran-titre

Édité par le studio « Coffee Powered Machine », tout son scénario tient dans la traduction grec de son titre. ὄχλος signifie « populace » ou « foule ». Le peuple grec en a marre de ces dieux qui font n’importe quoi ; ils décident alors de se révolter !

combat

Instruit par Homère, vous incarnez un philosophe qui doit diriger cette foule composée de citoyens, d’esclaves (qui portent vos armes), de guerriers, de héros. Plus la foule est énervée, plus vous êtes puissant. Chaque niveau se déroule dans une ville et chaque boss est un dieu du panthéon olympien.

Au delà de son aspect défouloir et addictif (tout détruire !!!). La série a quelques côtés didactiques, à plus d’un titre :

  • Déjà les explications d’Homère sont drôles et apportent de multiples infos sur la société antique, ainsi sur les esclaves :

imag4492

  • Les boss sont bien trouvés. Dionysos perturbe votre foule en le rendant alcoolisés ; pour tuer Arès, vous devez d’abord affronter ses enfants Déimos (la terreur) et Phobos (la panique)….
  • la foule des héros présents et leurs représentations : Ajax déjà empalé, Andromaque mais aussi bon Spartacus, une version d’Einstein… Tous sont présents dans une encyclopédie présent sur l’écran d’accueil. imag4500

Bref, un bon petit jeu disponible pour 12 euros sur Internet. On pourra juste regretter que cela soit un peu dur (bon après, je ne suis pas très bon non plus) et répétitif. On a tout de même envie de le finir pour découvrir d’autres dieux et héros.

Le lien ici : http://store.steampowered.com/app/400180/?l=french

Culture Geek et dieux Égyptiens : Merci la Belgique !

Une fois n’est pas coutume, parlons d’une autre mythologie, celle de l’Égypte antique.

C’est que le sujet valait la peine de faire du covoiturage, train et bus pour arriver dans le bel écrin de verdure du Musée Royal  de Mariemont en Belgique. En effet, un musée qui propose d’explorer les liens entre mythologie et séries tv, jeux-vidéo, comics… : comment ne pas tout faire pour découvrir cette audace tant espérée dans un musée !

Et le moins que l’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçu ! Vous arrivez et vous êtes accueillis par..la Porte des Étoiles du film Stargate !

IMAG3652

Puis une fois dans l’exposition…que du bonheur. Les textes sont à la fois claires et précis : Qu’est ce que c’est « être geek » , l’égyptomanie ? Vous voyagez entre les costumes et storyboards du film et de la série Stargate. Un mur montre les phrases les plus drôles de la série. Ma préférée ? J’ai un petit faible pour le personnage de Jack et son « Un Seth à zéro ! »

Puis la deuxième partie de l’expo est une salle de rêve. Sont exposés Age of Mythology et Lara Croft, des jeux de sociétés déployés, des figurines, des livres, comics sans oublier des créations de fans.

Vous croyez alors que c’est fini ? Le musée a alors eu l’intelligence de prévoir une deuxième exposition sur les « Dieux, Génies et démons en Égypte ancienne » avec de magnifiques statuettes, reliefs… Ainsi vous avez les deux visions et voyez les liens ou transformations entre les deux époques.

J’y ai donc passé….4h ! Car encore je ne vous parle pas du super jeu vidéo des collections permanentes, de tous les outils de médiations, de l’album d’expo à juste 5 euros…

Bref, cela est assez jouissif de rencontrer un Musée qui ose ce genre de chose et qui en plus le fait bien ! Je rêverais de faire la même chose avec la mythologie grecque. En plus je commence à rassemblé les objets pour. Alors Musée de Mariemont, une exposition prévue sur les dieux grecs et la culture geek ?

Voici le lien vers le site du Musée :

http://www.musee-mariemont.be/

Livret explicatif pour tableau de mariage divin

Jusqu’au 28 août a lieu au Musée de l’hôtel Sandelin de Saint Omer, l’exposition « Chefs-d’œuvre en dialogue » qui montre les liens entre les œuvres du musée et celui des beaux-arts de Dunkerque actuellement fermé.

Parmi les œuvres exposées, un tableau que j’adore, les Noces de Thétis et Pelée de Mathieu Elias, de 1702.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Beaucoup de personnages sont présents, presque tous les dieux de l’Olympe en fait. En plus si on regarde bien, toute une histoire est racontée.

Difficile de s’y retrouver ?

C’est bien pour cela que j’ai réalisé un petit livret famille avec photos plus détaillées et explications simples pour tout savoir de ce mariage. Vous pouvez le télécharger ici et l’imprimer : livret explicatif Thétis et Pelée – Ballaguy Cyrille

Puis bien sûr n’hésitez pas à voir l’œuvre « en vraie » au musée de l’hôtel Sandelin.

Toutes les informations ici :

http://www.patrimoines-saint-omer.fr/Les-actualites/EXPO-Chefs-d-oeuvre-en-dialogue

Les dieux à la bibliothèque de Lille !

On finit ce marathon des conférences d’avril avec une superbe table-ronde où j’étais invité par le Festival « Jeunes Chercheurs dans la Cité ».

jeunes chercheurs

Celui-ci vise à permettre aux jeunes doctorants de s’exprimer dans des lieux inhabituels. En l’occurrence ici, au milieu des livres de la médiathèque Jean-Lévy dans le centre de Lille. Sur la thématique de la « Littérature comme objet de réélaboration », j’ai pu aborder la question de la représentation des dieux d’Homère dans les Jeux-vidéo/Cinéma/Musées.

IMAG2777

J’ai pu parler de ces chers dieux, de leurs forces et faiblesses ainsi que de l’intérêt de pouvoir lier des œuvres des beaux-arts avec les textes antiques et les nouveaux médias. Deux autres doctorants ont abordé la question des super-héros au cinéma et les dispositifs transmédia. Nos présentations seront publiées en ligne et peut-être même en version papier, affaire à suivre…

L’accueil fut vraiment super sympa, tant par les organisatrices du festival que le personnel de la bibliothèque. Les discussions entre mes collègues doctorants et le public fut aussi super riche. On a vraiment pu échanger pendant et après, autour d’un sympathique buffet.

Donc oui, un énorme merci à tous et quelques liens :

vers le site du festival : https://jeuneschercheursdanslacite.wordpress.com/

et la médiathèque : http://www.bm-lille.fr/

Une odyssée drôle et parodique !

Grâce à la librairie Andy & Marcel de Lille, j’ai découvert une superbe bande dessinée. L’histoire de Zozimos, le guerrier pas doué !

zozimos

Le pauvre a du fuir son pays à cause d’une terrible sorcière. Son destin est de tout faire pour le reconquérir. Il est alors coincé dans une petite île avec son oncle. Il se fera alors de nouveau amis : une grande guerrière, une (petite) grenouille et un gentille brute épaisse.

L’inspiration de la mythologie grecque est là sans être trop présente. Les dieux comme Athéna ont pour arme….un stylo, qu’ils utilisent pour embêter Zozimos. Mais Christopher Ford s’inspire aussi d’autres contes populaires, dans un dessin très simple mais efficace. Les mythes d’Œdipe ou d’Ulysse sont bien parodiés de manière très originale. C’est un humour parfois fin, parfois trash ou même pipi-caca. Quant à Zozimos, il serait plus proche d’Homer (Simpson) que d’Ulysse.

Je ne peux donc que vous conseiller de vous plonger dans les deux premiers tomes, en attendant impatiemment le troisième !

le One woman show d’Ariane

Samedi, j’ai pu assister à un spectacle très intéressant d’Ariane Brodier, intitulé sobrement :

Mytho

1845380-ariane-brodier-fait-sa-mytho-950x0-1

Honnêtement, j’avais un peu peur d’y aller. J’avoue que les chroniqueurs télé, ce n’est vraiment pas mon truc, surtout quand ils sont passés par D8 et TF1. Mais j’étais aussi assez curieux !

Résultat ?  Ben en fait, c’était bien !

Toutes ses parties sur la mythologie sont géniales : c’est bien écrit, joué et drôle. Que cela soit Pénélope, le Minotaure ou ses blagues sur Hermès et Œdipe, oui j’avoue j’ai adoré.

Le seul petit problème que j’ai eu c’est que….il n’y en a, pour moi, pas assez. Comme si elle avait peur de ne faire un spectacle que dessus. On a alors droit à beaucoup de sketches sur, oh surprise…l’amour. Bon oui, elle le fait très bien (ma chérie a adoré), mais c’est du vu, revu, re-re-revu !

Pourtant elle énonce dès le départ que la mythologie est son fil rouge, qu’elle va s’en servir pour expliquer sa vie, son parcours. Mais justement parfois elle l’oublie un peu la mythologie. Est-ce par ce qu’elle a peur que cela ennuie les gens ? Peut-être, surtout qu’elle demande au début « Pourquoi personne ne fait un spectacle sur la mythologie ? » Et quelques personnes répondent : « Car c’est chiant ! » Pourtant tout le monde a ri sur ses blagues sur Achille ou Narcisse.

A voir donc ! En espérant qu’elle continue dans cette veine là et que son prochain spectacle soit du 100% mythique !

Sicile : terre de mythes

Je rentre juste d’une semaine en Sicile à la découverte des lieux de nos héros et dieux préférés.

Prêt pour ce voyage ?

On commence avec la demeure d’Héphaïstos : Le volcan Etna, caché dans la brume où le dieu des forgerons construit de nouvelles armes. Nous sommes ici aux pieds d’une ancienne coulée de lave.

IMG_0459.JPG

Puis allons voir le Cyclope et Ulysse, avec une magnifique mosaïque de la villa Casale puis les rochers que le monstre a lancé sur le héros.

IMG_0984.JPG

IMG_0375.JPG

A Syracuse, la nymphe Aréthuse s’est fait transformée en source par Artémis à deux pas de la mer.

IMG_0865

Pas très loin de là, la pauvre Cyané s’est aussi fait transformée en rivière remplie de papyrus par le dieu des Enfers.

IMG_0257.JPG

Pour finir, la Sicile c’est aussi le lieu des plus beaux temples grecs : Voici Agrigente, saurez-vous découvrir les 4 temples présents sur cette photo ?

IMG_0217.JPG

Bonne année 2016 à tous !