Où me lire sur la toile

La diversité dans l’écriture !

Petit détour par les sites avec lesquels je collabore et où l’on peut parfois me lire :

En tant que muséologue, je fais des comptes-rendus d’exposition et de livres pour le site de la Revue des études anciennes de l’université Montaigne de Bordeaux.  Ainsi, mon avis sur la dernière exposition au Louvre-Lens consacré à la Musique dans l’Antiquité :

http://reainfo.hypotheses.org/10533

Pour Christophe Hugo et le blog de la Bibliothèque des sciences de l’Antiquité de l’Université de Lille, un petit article tiré de ma thèse sur un jeux-vidéo lié à la guerre de Troie

https://insula.univ-lille3.fr/2018/01/liliade-en-jeu-video/

Et en tant qu’humble auteur jeunesse, là je n’écris pas mais je fais des ateliers dans les prisons. Petit compte-rendu réalisé par ma collègue au CNE de Séquedin en février dernier.

http://adan5962.e-monsite.com/pages/interventions-en-prison/2018.html

 

Sinon la semaine prochaine, je pars 12 jours en Grèce à Athènes et surtout Naxos et Delos, de belles photos en perspective 🙂

Publicités

Détruire les dieux, en apprenant !

Cela fait longtemps que je n’avais pas reparlé de jeux-vidéos.

C’est donc parti avec un jeu étonnant, drôle, plutôt savant dans ses références !

Okhlos !

ecran-titre

Édité par le studio « Coffee Powered Machine », tout son scénario tient dans la traduction grec de son titre. ὄχλος signifie « populace » ou « foule ». Le peuple grec en a marre de ces dieux qui font n’importe quoi ; ils décident alors de se révolter !

combat

Instruit par Homère, vous incarnez un philosophe qui doit diriger cette foule composée de citoyens, d’esclaves (qui portent vos armes), de guerriers, de héros. Plus la foule est énervée, plus vous êtes puissant. Chaque niveau se déroule dans une ville et chaque boss est un dieu du panthéon olympien.

Au delà de son aspect défouloir et addictif (tout détruire !!!). La série a quelques côtés didactiques, à plus d’un titre :

  • Déjà les explications d’Homère sont drôles et apportent de multiples infos sur la société antique, ainsi sur les esclaves :

imag4492

  • Les boss sont bien trouvés. Dionysos perturbe votre foule en le rendant alcoolisés ; pour tuer Arès, vous devez d’abord affronter ses enfants Déimos (la terreur) et Phobos (la panique)….
  • la foule des héros présents et leurs représentations : Ajax déjà empalé, Andromaque mais aussi bon Spartacus, une version d’Einstein… Tous sont présents dans une encyclopédie présent sur l’écran d’accueil. imag4500

Bref, un bon petit jeu disponible pour 12 euros sur Internet. On pourra juste regretter que cela soit un peu dur (bon après, je ne suis pas très bon non plus) et répétitif. On a tout de même envie de le finir pour découvrir d’autres dieux et héros.

Le lien ici : http://store.steampowered.com/app/400180/?l=french

Jouer à la console au musée !

Ce week-end du 21 et 22 novembre 2015, le Musée de Boulogne a permis une médiation tout à fait originale : la possibilité de jouer à des jeux-vidéo, en lien avec les collections, dans les salles du musée.

IMAG1579

Cet événement réalisé grâce à l’association boulonnaise OSCCOP permit d’installer 5 stations de jeux à l’intérieur du musée.

Ainsi pour les deux salles remplies de vases grecs à sujets mythologiques, nous pouvions jouer au jeu Apothéon sur PS4. Ce jeu d’action/plate-forme possède un graphisme inspiré justement des vases grecs avec les fortes couleurs orange/noir. Y jouer, entouré de toutes ces œuvres est alors d’une grande logique ; les visiteurs, assez nombreux, pouvant ainsi comprendre les liens entre ces deux types d’œuvres.

Bravo donc au Musée de Boulogne pour ce pari réussit !

PS : si cela vous intéresse, voici le site de l’Association : http://osccop.free.fr