Beau bilan du 1er salon du Livre Polar de Tourcoing

Dimanche 29 octobre a eu lieu à l’Hôtel de Ville de Tourcoing le 1er Salon du livre consacré au polar, organisé par le Lion’s Club de Tourcoing – Les Ravennes. J’ai eu la chance de faire parti des auteurs invités, grâce au parrain de l’édition Gilles Debouverie. Pourquoi cette journée fut-elle une réussite ?

DNUS6JKW4AELveG.jpg large

  • un but noble : l’ensemble des recettes a été reversé à l’Association « Les Clowns de l’espoir » qui œuvrent dans le milieu hospitalier.
  • Une organisation au top : Les membres du Lion’s Club, bénévoles et auteurs ont tous été très sympathiques. On a très bien accueilli, on a pu se restaurer et on a profité d’un lieu magnifique que je ne connaissais pas : les grandes salles de l’Hôtel de ville.  Un énorme merci plus particulièrement à Gilles Debouverie et à Oliver Barbier, libraire de « La Ruche au Livres ».
  • De belles rencontres : Tant avec d’autres auteurs comme Winoc (qui m’a fait une belle dédicace de sa bande dessinée sur l’archéologue de Boulogne, Mariette) et Eric Callens mais aussi avec les visiteurs, nombreux. J’ai pu vendre et dédicacer mon ouvrage à Artème, Hippolyte, Capucine, Léandre…

Je suis donc sorti de cette journée ravi et heureux. Merci aussi à ma Psyché, ma cousine Mathilde et ma super amie Nadège d’être venues me voir.

 

Pour en savoir plus :

Publicités

Berlin mythologique !

Lors d’un petit séjour mythologique à Berlin, j’ai traqué pour vous les endroits ou voir le plus de mythologie !

Déjà, au plus simple sur la Porte de Brandebourg, emblème de la ville. Construite entre 1788 et 1791 par Carl Gotthard  Langhans, elle s’inspire des propylées de l’Acropole d’Athènes. Si on s’approche un peu, on peut voir dans les métopes une centauromachie où combat de guerriers grecs contre des centaures.

IMAG6407

Ensuite au niveau des musées, il a fallu que je fasse des choix pour ne pas que ma copine et moi frisions l’indigestion  (on a a déjà fait 6 en 4 jours !), aussi nous ne sommes pas allez voir les collections de peintures et sculptures modernes comme celles de la Pinacothèque où se trouve pourtant, ce très beau Léda et le cygne du Corrège :

Correggio_Léda et le cygne

Je me suis concentré sur les musées antiques de l’île au musée (un vieux rêve que de poser le pieds dessus) où nous sommes accueillis par une belle amazone :

IMAG6436

Lors de ma visite du Musée de Pergame, le fameux autel ou se trouve une impressionnante gigantomachie était fermé pour rénovation (pendant encore 2 ans je crois). Il reste cependant de très belles choses comme les portes de Babylone et de Milet ainsi que cette mosaïque d’Orphée.

IMAG6449.jpg

Au Nouveau Musée, on trouve les objets du trésor de Troie (enfin beaucoup de reproductions car les Russes ont tout piqué) , découvert par l’allemand Heinrich Schliemann au XIXe siècle tandis que dans l’Ancien Musée, on retrouve de nombreux vases grecs dont ceux du très justement nommé Peintre de Berlin ( des portraits de dieux sur fonds noirs), d’Ulysse et des prétendants, Héraclès… Je préfère surtout les deux derniers vases du diapo qui montre le mythe de Persée délivrant Andromède du terrible monstre marin (dragon aquatique ou gros poisson, à vous de choisir mais surtout pas un KRAKEN !! ).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On retrouve des références à l’Antiquité dans d’autres musées comme dans celui assez atypique de la Saucisse au Curry (musée aussi fun que ludique et pédagogique soit dit en passant) avec un petit mot sur l’Odyssée et ce délicat mets.IMAG6729

Enfin bien sûr on retrouve les mythes dans plein d’entreprise comme Hermès à la poste ou encore Hercule pour cette firme :

IMAG6513

Bref encore une capitale pétrie de culture antique !

PS : Merci à Caro et Mikkel pour l’accueil

SF et Mythologie : « L’homme dans le labyrinthe » de Robert Silverberg

Parmi les grands auteurs, les piliers de la S.F américaine, s’en trouve un que j’aime particulièrement : Robert Silverberg. Ses histoires sont toujours accessibles, bien construites et comme par hasard, ont de nombreux liens avec l’Antiquité. Il a ainsi narré une uchronie où les Romains domineraient encore le monde (Roma AEterna, 2003)  ou à même réécrit le mythe d’Orphée (Le dernier chant d’Orphée, 2012). Pour ma part je l’ai surtout découvert avec L’homme dans le labyrinthe (1970), qui est vraiment très riche par son lien avec un mythe bien précis :

71XNJ6o-ywL

Alors non, contrairement à ce que pourrait faire penser le titre, il n’y a rien à voir ici avec le fameux labyrinthe de Dédale et avec le Minotaure que doit tuer un preux héros. La référence mythologique est plus obscure : il faut lire la tragédie Philoctète de Sophocle pour s’en rendre compte. Philoctète est un guerrier grec peu connu de la guerre de Troie. Ami d’Héraclès, il en possède le fameux arc et ses flèches empoisonnées. Mais avant d’arriver à Troie, une blessure pestilentiel (et ses terribles cris de souffrance) oblige Ulysse à l’abandonner sur l’île de Lemnos. 10 ans plus tard, il devra cependant venir le récupérer quand un devin annonce que seuls les flèches du bannis feront gagner la guerre… Voici un portrait de ce héros par Jean-Baptiste Carpeaux, exposé au Musée des beaux-arts de Valenciennes :

Philoctéte, Carpeaux

Dans le livre, le labyrinthe est une planète entière : Lemnos (ah ah!). Une mission spatiale y est envoyée pour récupérer Muller, agent diplomatique qui après une mission qui l’a rendu inapte à la vie sociale, est parti se réfugier au cœur des méandres de ce lieu rempli de pièges. La mission a pour ordre de le ramener alors qu’une invasion extraterrestre menace la Terre et que Muller est le seul médiateur possible. Le lien est ainsi évident entre le mythe grec et l’épopée intergalactique

D’autant plus que Silverberg comme Sophocle s’intéresse vraiment à la psychologie des personnages, à leurs drames internes. On comprend les raisons qui ont poussé Muller à la lisière de la folie et son dilemme sur les raisons de renouer avec une humanité qui l’a d’abord chassé. L’homme dans le labyrinthe ferait ainsi tout autant une bonne pièce de théâtre sous la forme d’un dialogue entre cet homme perdu et l’équipe de sauvetage prête à tout pour le récupérer vivant.

De la très bonne S.F enrobée de mythologie (avec un héros sous exploité tant chez les auteurs antiques que actuels), que l’on peut trouver pour moins de 2€ sur la toile (merci les vielles éditions !)

Le meilleur comics avec des dieux grecs est…

Entre 2012 et 2016 dans la collection DC Renaissance est sorti une nouvelle version des aventures de Wonder Woman, scénarisée par Brian Azzarello et dessinée par Cliff Chiang.

Composé de 6 tomes (#1 à #35 en VO), il narre les aventures de la célèbre amazone en lien avec le panthéon des dieux du Mont Olympe dans le monde d’aujourd’hui. Pourquoi cette série est-elle à mes yeux une magnifique retranscription des dieux grecs dans la ligné des mythes antiques ? Quelques éléments de réponses…

9782365771764

  • Querelles familiales : Comme dans les mythes antiques, les dieux se détestent et ne font que se taper dessus pour un oui ou pour un non. Tout commence alors que Zeus a disparu en laissant une mortelle enceinte de lui, que protège Wonder Woman. Héra et Apollon ne rêvent ainsi que de tuer la mère et l’enfant pour prendre le pouvoir. Les autres dieux changent de camps au grès des circonstances : par ennuie ou selon leurs envies. Après tout, ils sont immortels pas vrai ?
  •  La violence : Comics à ne pas laisser au moins de 12-14 ans, surtout dans les derniers tomes ou tortures et cannibalisme sont légions. Cela reste cependant assez logique avec Chronos qui mange ses enfants ou les terribles combats décrits par Homère dans l’Iliade. Vous trouvez cela trash et gratuit ? Bienvenu dans la mythologie !
  • Le design des dieux : Quelle inventivité ! Plutôt que de nous resservir des dieux de 3m avec toges blanches et longues barbes comme on le voit partout, Cliff Chiang a su créé des dieux très liés au monde animal et végétal, dans la continuité des Métamorphoses d’Ovide, pourrait-on dire. Aussi Hermès ressemble à un aigle, Déméter à un arbre, Poséidon à un crapaud/poisson/pieuvre et Héra porte une énorme cape de plumes de paon.. Les designs sont à chaque fois bien trouvés et remplis de références.ob_37ae33_dqhq2k7cq4brtxq0hiryhp1kuemvyaq2-page5-1200
  • une héroïne bien insérée dans l’histoire : Ma copine me faisait justement remarquée que Wonder Woman apparait assez effacée dans cette série. Elle n’est comme les autres, qu’un pion dans un énorme jeu d’échec (là encore, référence à Homère : hommes jouets des dieux). Par rapport au film de 2017, ici c’est la super héroïne qui est le contexte d’une aventure mythologique et pas le contraire. Son rôle et sa posture sont tellement logiques qu’on s’attendrait, presque, à la voir sur des vases grecs ou des peintures du XVIIIe siècle.
  • La fin ! Bon je peux rien en dire, mais là encore, le scénario est tellement bien ficelé que oui, respect quoi. Pour une fois qu’Hésiode ne se retournerait pas dans sa tombe !

 

Bref, courrez lire cette série. Que cela fait plaisir de voir des auteurs qui connaissent parfaitement la vision antique dieux gréco-romains, et qui arrivent à garder leur essence tout en les modernisant et en les adaptant dans une aventure actuelle et liée à la mode des super-héros. (trop longue cette phrase non ?)

Fin de Thèse + Calendrier Octobre

Par tous les dieux de l’Olympe, cela fait plus de 3 mois que je n’ai point écrit d’articles ici. Vous savez pourquoi ?

Car j’étais occupé à ça :

première page

Quelques semaines de folies pour rendre effectivement ma thèse dans les temps ! Fin de rédaction, relecture, re-relecture, re-re-relectures, annexes, bibliographie, remerciements, index, sommaire, page de garde…. Bref maintenant, c’est envoyé et depuis le 1er octobre, je suis officiellement au chômage !!

Je vais donc pouvoir reprendre mon rythme d’un article par semaine, j’ai d’ailleurs plein d’idées (et de temps), vous allez voir ! Si vous êtes sur Lille, je vous invite aussi à plusieurs petits événements où je serai présent :

 

  • Et bien sûr noter dès à présent la date du vendredi 8 décembre à 14 h pour ma soutenance. Promis, je vais tout faire pour que cela soit drôle et sympa !!! Ma soutenance passée, je mettrai en ligne intégralement sur mon blog ma thèse en pdf :)!