Le Pourquoi du Comment

Saviez-vous que le Musée de Boulogne possède une multitude de vase grecs ? Que l’histoire de Roméo et Juliette trouve son origine chez Ovide ? Que des divinités marines bordent le Musée de la Piscine de Roubaix ?

Réunir les chefs d’œuvre de la mythologie gréco-latine dans les musées du Nord de la France, telle est la mission de cette exposition virtuelle réalisée en collaboration avec la Région des Musées, qui valorise les musées des Hauts-de-France.

Les informations données, en lien avec les photographies des œuvres, seront toujours de trois ordres :

  • des informations sur l’œuvre/l’artiste/le contexte
  • raconter le mythe en question
  • faire des liens entre les œuvres mythologiques des différents musées

Cette exposition se veut aussi participative. Sur Facebook, Twitter ou dans les commentaires sur ce blog, n’hésitez pas à poser vos questions, à faire part de vos remarques, de vos envies… Nous y répondrons dans la mesure du possible. Retrouvez-nous alors sur  :

  • Facebook : @laregiondesmusees, Pas de mythos entre nous
  • Twitter : @RegionDesMusees et @Pasdemythos

 

# Modalités de l’exposition : deux œuvres seront présentées par semaine, du 1er juillet au 9 septembre 2016. De courts textes seront relayés sur les réseaux sociaux et les notices complètes disponibles sur ce site.

# Origines : Étant financé par la Région pour mes recherches, cette exposition prend tout son sens afin de montrer au plus grand nombre une grande diversité de mythes, d’œuvres, de musées. Nous avons convenu d’une liste de 21 œuvres, puis j’ai écrit et proposé les notices. Celles-ci ont été validées par mes directeurs de recherche, Mme Chang-Ming Peng et M. William Van Andringa. Les musées ont été sollicités par la Région des Musées, pour valider, modifier, compléter, ces notices et nous fournir photographies et crédits.

# Sources : Les notices ont été réalisées par des recherches approfondies dans les différents bibliothèques de l’Université Lille 3 ainsi que dans les services de documentation et avec les dossiers d’œuvres présents dans les musées. Pour les mythes, une bibliographie complète sera très bientôt disponible.

# Prolongements : Ce blog se veut aussi une proposition de médiations sur les œuvres, toujours dans un soucis d’accessibilité et de dialogue. Retrouvez déjà sur le site et tout au long de l’été des articles connexes sur les œuvres présentées.

 

# Remerciements :

  • Région des Musées : M. Karl-Michael Hoin, Mme Christel Lonquety de la Routière, Mme Eugénie Stucker et l’ensemble du service.
  • Université : Mme Chang-Ming Peng et M. William Van Andringa
  • L’ensemble des musées partenaires de l’opération : Musée des Beaux-Arts d’Arras, Musée Benoît-De-Puydt de Bailleul, Musée archéologique de Bavay, Musée du Mont de Piété de Bergues, Musée de Boulogne-sur-Mer, Musée des Beaux-Arts de Calais, Musée des Beaux-Arts de Cambrai, Musée de la Chartreuse de Douai, Musée des Augustins d’Hazebrouck, Musée de l’Hospice Comtesse de Lille, Palais des Beaux-Arts de Lille, Musée de l’Hôtel Sandelin de Saint-Omer, Musée de la Piscine de Roubaix, Musée des Beaux-Arts de Valenciennes.

# Liste des œuvres présentées (qui sera complétée au fur et à mesure) :

  • Musée des Beaux-Arts d’Arras : Bacchus confié aux nymphes de Nysa, Jacques Courtin, France, XVIII e siècle, huile sur toile, 77,3cm de haut, 97,5cm de large, Inv : 896.1.3.
Publicités

Fête de la musique : groupe lillois de métal mélodique !

C’est lors du Festival Jeune Chercheur dans la Cité que j’ai rencontré Marie et Max, membres du groupe de Métal Alwaid. On a alors parlé de mythologie et de musique et je leur ai promis d’aller les voir au Black Night Rock Café de Lille lors de la fête de la Musique. Moi qui n’ai jamais trop écouté trop ce style musical, j’ai été agréablement surpris et ai passé une bonne soirée.

Et les dieux grecs dans tout cela me direz vous ? Eh bien justement ! Marie m’a fait découvrir de nombreuses chansons sur cette thématique dans l’univers du métal, de quoi faire une énorme compile. D’ailleurs son groupe lui même a fait une chanson sur le sujet : Asphodels, que vous pouvez voir sur Youtube ici avec leur nouveau clip:

Concernant ce que dit la chanson, je ne peux que vous renvoyer sur leur site Internet qui en parle très bien.

http://www.alwaidband.com/#!asphodels/chr6

On peut alors comprendre les  nombreuses thématiques qui lient ce style de musique avec tout un pan de l’univers mythologique qui peut être sombre, nostalgique et rempli de sentiments et de passions. Donc vraiment une belle découverte !

Un héros grec roi d’un club de foot !

Aujourd’hui c’est jour de foot avec le début de l’Euro ; et la mythologie dans tout ça ?

Allons du côté d’un des pays malheureusement pas qualifiés et pourtant grande terre de football : Les Pays-Bas !

Flag_of_the_Netherlands.svg

Puis, soyons plus précis. Tiens, allons à Amsterdam !  Il y a une grande équipe qui a gagné 4 coupes d’Europe : l’Ajax !

Ajax_Amsterdam

Cet Ajax (le Grand) est bien le fameux guerrier de la guerre de Troie. Du côté des Grecs, il était un des plus valeureux. Aussi le club l’a choisi comme emblème. Or petit problème qui me chagrine un peu… Ici, notre héros porte un bonnet phrygien qui était celui des…Troyens ! Est-ce à dire que les joueurs de ce club de football aiment leurs adversaires et échangent non leur bonnets, mais maillots à la fin du match ? Tiens, cela rappelle un fameux combat dans l’Iliade d’Homère où justement Ajax et le prince troyen Hector n’arrivent pas à se départager. Ils se donnent alors des cadeaux à la tombée de la nuit.

Je finis en vous montrant une autre image, celle de l’emblème du club avant 1991, plus détaillé. D’ailleurs de nombreux supporters le préfèrent encore aujourd’hui.Ajax_Amsterdam_(ancien)

Bel Euro à tous (dommage la Grèce n’est pas qualifiée…) !!

Parler d’Arès le bouffon, dans un super festival !

Samedi 4 juin à 10h, j’ai eu la chance de participer à une table ronde au Festival d’Histoire de l’Art de Fontainebleau. Événement gratuit qui a proposé pendant trois jours de nombreuses activités très ludiques.

Le sujet de la table ronde ? Le rire des dieux !

http://festivaldelhistoiredelart.com/programmes/rire-des-dieux/

Avec deux grands universitaires (Dominique Bertrand et Bruno Roche) nous avons pu aborder ce passionnant sujet. J’ai alors réalisé une petite intervention d’une vingtaine de minutes autour d’un dieu mal aimé : Arès, le dieu de la Guerre.

festival histoire de l'art

L’idée était de montrer que ce dieu brutal et violent est souvent moqué dans les mythes grecs (notamment par Homère), au point qu’il en devient ridicule. Athéna, Hermès, Apollon, Hercule rient alors de lui, comme nous aussi d’ailleurs. Assez paradoxal, non ? J’ai alors fait une petite chronologie des représentations de ce dieu : des vases grecs, en passant par les manuscrits médiévaux, puis les nombreuses peintures, jusqu’au film Hercule de Disney ou au manga d’Elsa Brants. Le public qui a bravé les grèves et intempéries a alors été très curieux et j’ai eu des questions très intéressantes.

Vous voulez en savoir plus ? Voici le contenu de ma conférence en pdf :Ballaguy Cyrille – Arès, ni guerrier ni amant, mais toujours bouffon

Et un grand merci au festival, aux autres intervenants et à ma super belle-famille pour leur soutien.

Découvrir une déesse grecque avec sa PS3

Connaissiez-vous la déesse Lyssa ?

Moi, je n’en avais jamais entendu parler ! Elle n’est en tout cas pas dans les œuvres des musées du Nord que j’étudie.

Aussi lorsqu’en jouant au jeu Warriors :Legends of Troy (pour un projet d’article, bref), je suis tombé sur ça :

Lyssa

J’ai d’abord cru à une blague. Que vient faire ce monstre-machin-chose dans un combat contre Ajax le Grand ? Bon certes, c’est au moment où pendant la guerre, ce grand héros devient fou, mais de là à avoir un ennemi imaginaire ! Il va se suicider jute après en s’empalant. Mais cela nécessitait-il que les développeurs fassent n’importe quoi ? Et puis ce nom « Lyssa », d’où il vient ?

Puis, par une sorte de conscience universitaire, je suis quand même allé vérifier…. Et oui…. Lyssa est bien une déesse ! Celle de la folie, de la destruction, de la rage… Bon, il est vrai qu’on dirait plus une personnification comme Éris (la discorde), Némésis (la vengeance) ou Thémis (la justice)… et elle n’a donc pas de mythes propres. Mais il n’empêche, c’est bien une déesse ! Et dans le contexte du jeu, c’est tout à fait logique.

Aussi, merci à la PS4 de mon frère, et au site http://www.persee.fr. J’ai en effet trouvé un article sur le sujet de Jacqueline Duchemin (ne jamais se satisfaire de Wikipédia, JAMAIS!!). Lyssa apparaît dans une pièce d’Euripide, Héraclès furieux :

http://www.persee.fr/doc/reg_0035-2039_1967_num_80_379_3928