Et la petite Louise m’a dit…

Ce matin, intervention dans une classe de 6ème d’un collège de Wattrelos (près de Roubaix). Avec le Learning Center de l’université de Lille SHS, je vais dans les écoles primaires et collèges de la région pour parler de mythologie et leur faire faire de petits dominos. Je montre alors cette sculpture conservée au musée du coin (Musée de la Piscine de Roubaix) : un Enlèvement d’Europe du fils danois de Gauguin.

Gauguin - l'enlèvement d'Europe

Assise au premier rang, la petite Louise me fait remarquer : « Monsieur, je me souviens de cette œuvre quand je suis allée au Musée, il y en a plein. Mais attendez…. Vous pouvez revenir à l’image de Narcisse que vous nous avez montrée tout à l’heure ? »

Je m’exécute: l’œuvre en question est une plaque en faïence conservée à Bailleul :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Louise continue son raisonnement devant la classe  » Ah mais vous voyez la sculpture d’où sort l’eau de la fontaine. C’est Poséidon non ? Comme c’est le dieu de l’eau et de la mer. Il y a le même au musée que j’ai visité. Et lui aussi il fait sortir de l’eau. Vous croyez que les deux sont liés ? »

piscine-roubaix-10-12-2011-fontaine-neptune

Imaginez alors ma joie et ma fierté. Devant tous les enfants je félicite l’élève en reprenant: « Ce que vient de faire votre camarade, c’est de la recherche ! Elle a fait un rapprochement entre ce qu’elle vient de voir et un souvenir, puis, à partir de là, s’est créée une problématique. Quant à ta question, Louise, je n’en ai pas la moindre idée… L’œuvre de Bailleul date du XVIe siècle et la sculpture de Roubaix du début du XXe siècle. Il y a une ressemblance c’est certain. Peut-être que la première a inspiré la seconde ? Si tu continues plus tard à l’université, tu le découvriras peut-être ! »

C’est dans ces moments que l’on se sent si utile à la société. Éveiller les enfant à la logique scientifique, les faire réfléchir sur leur patrimoine local. Porté par ces élèves, je leur ai même expliqué ce qu’est la muséologie. Et je crois qu’ils ont kiffé…

 

Plus d’infos sur les ateliers que j’anime dans le cadre du Learning Center : http://learningcenters.nordpasdecalais.fr/archeologie-egyptologie/manifestations/des-ateliers-p%C3%A9dagogiques-dans-vos-classes

 

Publicités

Il était une fois Europe, cette belle princesse…libanaise !

L’Europe, en ce moment, elle n’a malheureusement pas trop la cote !

Et pourtant, s’il y a bien un mythe qui peut servir à être positif sur la situation actuelle, c’est bien celui-là ! Aussi en partenariat avec l’initiative « Des Europe et Des Hommes » qui vise à vous faire réfléchir sur ce qu’est pour vous l’Europe aujourd’hui (avec un tour de France de deux jeunes lillois super sympas ), je vous propose cette petite histoire….

Il était une fois, une belle princesse orientale. Elle ne s’appelait pas Shéhérazade ou Jasmine, non ; elle avait comme joli prénom : Europe. C’était la fille du roi de la ville phénicienne de Tyr, situé dans le Liban actuel.

Elle était si belle, que Zeus, le roi des dieux, en tomba raide dingue amoureux. Pour ne pas se faire repérer par sa femme Héra, le bougre se transforma en un taureau blanc éclatant. Puis il s’avança tandis que la princesse s’amusait au bord de la mer avec ses compagnes. Enivrée par le sex-appeal de l’animal, Europe monta sur son dos. Ni une, ni deux, le couple partit sur les flots, traversa la mer et se réfugia sur l’île de Crète. Redevenu forme humaine, ils vécurent alors heureux (un certain temps, Zeus est si volage) et eurent beaucoup d’enfants…

Gauguin - l'enlèvement d'Europe

Cette histoire rappelle ainsi que tout est affaire d’échanges, de migrations. Il explicite aussi un fait archéologique avéré. C’est du Proche-Orient qu’est venu l’invention de l’agriculture et de le l’élevage, qui toucha les îles grecques avant d’arriver sur le continent. Mais aussi ce trajet d’Europe, il ne vous rappelle pas celui des migrants aujourd’hui ? Hier héros de mythes, aujourd’hui rejetés de nos côtes, de nos pensées.

Si cela vous a fait réfléchir, n’hésitez pas à donner votre avis et à suivre l’initiative d’Ariane et Baptiste sur

A propos du Tour

puis  sur Facebook  : @deseuropeetdeshommes

et Twitter : @DesUEDesHommes